Dépollution de l'ex-base aérienne de Chartres-Champhol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dépollution de l'ex-base aérienne de Chartres-Champhol

Message  Wearing of the Grey le Jeu 21 Fév - 15:34

Circulation perturbée autour de l'ex-base aérienne de Chartres-Champhol
La dépollution de l’ancienne base aérienne de Chartres-Champhol entre dans une nouvelle phase quatre mois après le début des opérations de diagnostic.


source : http://centre.france3.fr/2013/02/18/circulation-perturbee-autour-de-l-ancienne-base-chartres-champhol-202321.html
Ch.LPublié le 18/02/2013 | 16:57, mis à jour le 18/02/2013



L'ancienne base aérienne 122 de Chartres-Champhol fait actuellement l'objet d'un projet de ré aménagement urbain. Mais avant que les travaux ne démarrent, le ministère de la Défense a pour obligation de dépolluer le site.
Après une première phase de débroussaillage, l’entreprise chargée du "nettoyage" va cette fois mettre à jour et détruire éventuellement des munitions exhumées comme cet objet d'environ 200 kilos qui a du être entouré de murs en métal remplis de sable. La dépollution pyrotechnique du site est une opération d'envergure
qui se déroule sur 50 hectares (la base en compte 120).

A partir de lundi prochain, pour des raisons de sécurité, la route qui borde la zone va être interdite à la circulation et ce jusqu'au 5 avril.

interview de Didier Martin, préfet d'Eure-et-Loir pour qui ce chantier est exemplaire (dans le lien).
propos recueillis par P.Franco et D.Lepape


A l’issue de cette opération, les terrains seront cédés au Conseil général d’Eure-et-Loir ainsi qu’à la commune de Champhol, pour la construction,
notamment, d’un nouveau Centre de secours du SDIS et d'une zone ludique.

********************************

source : www.lechorepublicain.fr

EURE-ET-LOIR > CHARTRES 21/02/13

La dernière phase des travaux de dépollution de l’ancienne base aérienne de Champhol (ancienne base militaire 122) a commencé

La dépollution va entraîner la fermeture d’une route.
Les travaux de dépollution de l'ancienne base aérienne 122 de Champhol, fermée en 1997, ont enfin commencé.
Fini les nombreux diagnostics et interminables études. L'entreprise qui a remporté le marché public a commencé le chantier.
« Il avance selon le rythme prévu », explique le directeur de cabinet du préfet d'Eure-et-Loir, Guillaume Robillard.
Les diagnostics ont permis de déterminer les besoins de dépollution, d'identifier les cibles, et les zones à creuser.



Pas d'évacuation prévue des habitants autour du chantier, sauf découverte imprévue.

Car les bombardements entre 1943 et en 1944 sur la base aérienne ont été d'une grande intensité.
Et les sols regorgent encore de nombreux engins explosifs non neutralisés.
« Des bombes et des obus de moins de 10 centimètres », précise le colonel Lemaire, représentant de l'armée en charge du dossier.
« Cette dépollution s'inscrit dans le cadre réglementaire de remis en état de terrains appartenant à l'armée avant de pouvoir être cédés. »

La dépollution doit être terminée d'ici l'été 2013

Des évacuations ont déjà eu lieu dans le quartier au moment du diagnostic.
La préfecture d'Eure-et-Loir estime qu'il ne devrait pas y en avoir de nouvelle, sous réserve d'une éventuelle découverte de cibles dangereuses
nécessitant la mise à l'abri de la population alentours. La dépollution doit, normalement, être terminée d'ici l'été 2013.
Dès lors, la mairie de Champhol pourra mettre en 'uvre ses projets, dont des programmes immobiliers privés et de logements sociaux,
une zone pavillonnaire, mais aussi le futur golf.

Le conseiller général et maire (PRG) de Champhol, Christian Gigon, longtemps agacé par les innombrables reports et retards a retrouvé le sourire.
Car outre le temps, c'est surtout de l'argent que la commune de Champhol perd en attendant de jouir du bien.

Pour le Conseil général, la fin de la dépollution sera le feu vert pour le projet de construction du futur centre de secours principal des sapeurs-pompiers
de Chartres, dont le coût a été évalué à près de 20 millions d'euros. Il doit permettre d'accueillir jusqu'à 272 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires.

François Feuilleux

*************************
Article de presse du 16/07/12

Chantier de dépollution de l’ancienne base aérienne 122 de Champhol


Le chantier de diagnostic avait cessé subitement, après le passage de la Direction régionaledes entreprises,
de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte).? - photo d’archives : a.-s. pichard


_________________
.
Se révolter contre la tyrannie, c'est obéir à Dieu.  (Thomas Jefferson)

Wearing of the Grey
Modérateur

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2013
Localisation : Nord/Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum