Historique du 4° Escadron du Train des Équipages militaires (1914 – 1918)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique du 4° Escadron du Train des Équipages militaires (1914 – 1918)

Message  Super_Admin le Jeu 10 Jan - 22:50

Historique du 4° Escadron du Train des Équipages militaires

Imprimerie Durand – Chartres
numérisation : P. Chagnoux - 2011

IMPRIMERIE DURAND Chartres
30 Pages



Texte complet: http://tableaudhonneur.free.fr/4eETEM.pdf

Aperçu :
L'historique du 4e Escadron du Train ne peut ressembler en rien aux historiques des autres armes.
Un Escadron du Train mobilisé est loin de former un tout homogène, il ne peut être comparé aux
corps d'infanterie, de cavalerie ou d'artillerie qui, à quelques exceptions près, sont restés groupés
sous les ordres de leurs chefs respectifs et ont constitué au cours de la campagne, des unités
tactiques ayant un rôle et une mission déterminée. Ce rôle assez bien défini, le Train a pu l'avoir au
début de la campagne au moment où chaque section de C. V. A. D. transportant deux jours de
vivres, où les voitures des groupes de brancardiers et ambulances étaient chargées de transporter les
blessés ; les boulangeries de campagne d'atteler les fours roulants et les voitures du convoi affecté à
ces boulangeries ; la longueur de la guerre, la stabilisation du front, ont modifié les besoins des
troupes combattantes et, successivement, les affectations du début ont été sensiblement modifiées.
Le Train a collaboré à tous les services des transports et a été chargé d'approvisionner en vivres,
munitions et matériel les formations de l'avant.
Les approvisionnements transportés par les voitures ont été stockés dans les gares de ravitaillement
ou magasins de secteur.
Les boulangeries de campagne sont devenues sédentaires et les voitures des brancardiers et
ambulances ont été doublées par des sections sanitaires automobiles.
Le matériel roulant toujours attelé par les compagnies du Train fut alors d'une façon plus complète,
mis à la disposition des généraux commandant les corps d'armée et divisions qui l'utilisaient suivant
les besoins des unités combattantes, approvisionnement des coopératives, renforcement des trains
régimentaires des corps d'infanterie, transports des matériaux du génie, etc...
Parallèlement au service hippomobile, les sections automobiles, chaque jour plus nombreuses,
étaient chargées du transport des troupes et du matériel.
Les unités du 4e Escadron du Train des Équipages militaires réparties sur tout le front ont pris part à
toutes les opérations des grandes unités auxquelles elles étaient affectées ; leur rôle, plus modeste
que celui des unités combattantes, ne leur ont pas permis d'obtenir des citations collectives,
toutefois de nombreuses citations individuelles et les pertes éprouvées qu'elles ont subies, ont
montré la valeur, l'abnégation et le sacrifice des hommes du Train dont le rôle effacé a contribué à
apporter une pierre à l'édifice de la victoire.

A. — MOBILISATION. DÉDOUBLEMENT DE L'ESCADRON ACTIF.

Le 4e Escadron du Train des Équipages militaires, réorganisé en exécution de la loi du 13 mars
1875, n'a pas, au cours de la campagne, donné naissance à d'autres corps constitués, mais a formé
des unités de dédoublement.

Stationné à Chartres avant la guerre ; le 4e Escadron du Train comprenait trois compagnies,
numérotées 1, 3 et 5, à l'effectif de 13 officiers, 261 hommes et 195 chevaux.
Au moment de la mobilisation, les compagnies de temps de paix ont donné naissance, savoir :

La 1re compagnie :

1° A la 1re compagnie mobilisée
Section n° 1 du Convoi administratif du 4e corps d'armée
(C. V. A. D. 1/4).
2° A la 2e compagnie mobilisée
Section n° 2 du Convoi administratif du 4e corps d'armée
(C. V. A. D. 2/4).
3° A la 8e compagnie mobilisée
Services divers des quartiers généraux du corps d'armée et de ses deux divisions actives (les 7e et 8e D. I.).

La 3e compagnie :

1° A la 3e compagnie mobilisée
Boulangerie de campagne du 4e corps d'armée (B. O. C. 4).
2° A la 4e compagnie mobilisée
Section n° 3 du Convoi administratif d'armée n° 4(C. V. A. D. 3/4).
3° A la 7e compagnie mobilisée
Services divers de la 54e division de réserve.

La 5e compagnie :

1° A la 5e compagnie mobilisée
Formations sanitaires du 4e corps d'armée.
2° A la 6e compagnie mobilisée
Section n° 4 du Convoi administratif d'armée n° 4 (C. V. A. D. 4/4).

La compagnie de dépôt (40e compagnie) recevait les excédents en hommes et en chevaux des diverses formations actives.
Les effectifs des unités mobilisées de l'Escadron actif comprenaient au total : 51 officiers, 2 944 hommes et 3 625 chevaux.

............. etc .............

Super_Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2013

http://hmcel.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum