L’Espagne dépense une fortune pour des sous-marins qui coulent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’Espagne dépense une fortune pour des sous-marins qui coulent

Message  Wearing of the Grey le Ven 24 Mai - 16:37

source: http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/05/23/plouf-lespagne-depense-une-fortune-pour-des-sous-marins-qui-coulent/

L’Espagne dépense une fortune pour des sous-marins qui coulent

23 mai 2013

L'affaire embarrasse le ministère de la Défense espagnol.
Après avoir dépensé 530.000 millions d'euros à l'élaboration d'une flotte sous-marine de pointe,
les ingénieurs se sont rendus compte que les submersibles étaient si lourds qu'ils ne pouvaient pas
se maintenir à la surface de l'eau...



Le S-80, futur sous-marin espagnol, fabriqué par Navantia.

A cause d'une erreur de calcul, les quatre sous-marins dernier cri qu'est en train de faire construire
la marine espagnole seront
certainement trop lourds pour naviguer. Pourtant, un acompte de 530 millions d'euros a déjà été versé
au constructeur, sur un contrat total de 2,2 milliards d'euros.

Ce dernier, Navantia, a avoué que les sous-marins qu'il a produits pèsent chacun 100 tonnes de trop,
sur un poids total environnant les 2 000 tonnes.
Largement de quoi envoyer les insubmersibles par le fond, explique le site américain Quartz.

Le ministère de la défense va donc être contraint de mettre la main au porte-monnaie pour réparer l'erreur du constructeur.
Deux scénarios sont possibles : infliger une cure de minceur aux bâtiments, ou les allonger pour compenser le "gras" en trop.
Selon la version espagnole du site The Local, chaque mètre supplémentaire devrait coûter 7,5 millions d'euros.
Par ailleurs, déjà retardée de 2014 à 2016, la livraison des sous-marins sera encore reportée de un à deux ans
à cause de ce cafouillage.

Pour se défendre, le constructeur Navantia s'est plaint de "l'ingérence de personnes non qualifiées" dans le chantier,
visant directement le ministre de la défense, qui aurait régulièrement ajouté de nouveaux éléments au cahier des charges depuis 2005,
comme des équipements électroniques ou des systèmes de combat, sans en mesurer les conséquences.



source Le portail des sous-marins: http://www.corlobe.tk/article32529.html

Navantia devra les alléger pour garantir sa flottabilité

Publié le 3 mai 2013,

Le premier exemplaire des nouveaux sous-marins espagnols S-80 pourrait ne pas être lancé à temps.
Au cours de sa construction, différents problèmes sont apparus, qui n’avaient été observés dans les plans initiaux.
Le principal, son poids : Navantia devrait augmenter sa longueur pour garantir sa flottabilité et ses qualités opérationnelles.

Récemment, El Confidencial Digital rapportait que, pour le moment, le grand carénage du sous-marin Tramontana n’était pas prévu.
Le ministère espagnol de la défense n’entend pas assumer les coûts de réparation et de modernisation du sous-marin.
Sa durée de vie opérationnelle arrivera donc à échéance au printemps prochain.

Néanmoins, les projets de la marine espagnole, comme l’expliquent des sources militaires, passent par « une période de faible disponibilité
de l’arme sous-marine », pendant laquelle l’Espagne ne disposera plus que d’un petit nombre de sous-marins [1] jusqu’à l’arrivée du premier
S-80, prévue en principe pour 2016.

Mais les problèmes s’accumulent. Dans les cercles de la marine espagnole, on a beaucoup parlé de différents défauts de conception du S-80,
des contre-temps qui, au début, n’étaient pas graves et se corrigeaient en ajoutant des heures de travail.
Mais la réalité parait beaucoup plus grave.

Selon des sources non-officielles de Navantia — le constructeur du sous-marin — , le S-80 a un problème de poids.
Les calculs initiaux de poids sont très inférieurs aux calculs définitifs — prenant en compte tous les équipements électroniques et de combat,
ainsi que des améliorations dans le domaine de l’habitabilité.

Pour cette raison, on donne dans ces cercle pour acquis que le premier S-80 ne sera pas mis en service 2016.
Navantia devra trouver une solution à ce problème, qui passerait par une augmentation de la longueur du sous-marin pour compenser le sur-poids.

Si cette solution devait se confirmer, le temps nécessaire à la modification retarderait la livraison de quelques mois, à 2017.
Le Mistral, qui a terminé son carénage en 2011, partira à la retraite en 2016.
L’Espagne resterait donc pendant au moins un an avec un seul sous-marin, le Galerna.

Ce contre-temps pourrait contraindre le ministère espagnol de la défense, selon des sources de la marine espagnole,
à rechercher une solution pour financer le carénage du Tramontana, et ainsi pouvoir prolonger sa durée de vie jusqu’à l’arrivée du 2è S-80.

_________________
.
Se révolter contre la tyrannie, c'est obéir à Dieu.  (Thomas Jefferson)
avatar
Wearing of the Grey
Modérateur

Messages : 937
Date d'inscription : 09/01/2013
Localisation : Nord/Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum