Champhol : Une bombe a explosé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Champhol : Une bombe a explosé

Message  Wearing of the Grey le Jeu 11 Juil - 21:39

source : http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/2013/04/23/champhol-une-bombe-de-247kg-a-explose-a-9h07-mardi-9-juillet-1622928.html
10/07/13

Champhol : Une bombe de 247 kg a explosé à 9h07, mardi 9 juillet


Une bombe de 247 kg a explosé mardi 9 juillet dans la zone du Champhol,
sans faire de dommages collatéraux. - ECHO REPUBLICAIN Photo


La dépollution du terrain militaire s’est poursuivie hier par la destruction d’une bombe de 247 kg,
nécessitant l’évacuation des riverains de la zone.

« Fin de l’intervention. Les experts vont contrôler la destruction de l’obus et nous pourrons ensuite lever le dispositif »,
lâche à la radio portative le commandant de police Michel Vullin. Mardi 9 juillet, à 9h07, une bombe de la Seconde
Guerre mondiale de 247 kg venait d’exploser.
C’est le maire de Champhol, Christian Gigon, qui symboliquement, a actionné le détonateur.
Un bruit sourd a retenti, suivi d’un effet de souffle et d’une gerbe de sable et de terre de plus de quinze mètres de hauteur.
Même les artificiers, habitués aux désamorçages, ne se lassent pas du spectacle en prenant des photos.
« Tout a été conforme à nos prévisions. Les débris sont partis vers le champ et la rue a été épargnée », se réjouit un expert.

Vingt personnes évacuées

Dès 7h30, les policiers avaient défini un périmètre de sécurité de deux cent cinquante mètres.
À l’intérieur de ce périmètre, quarante-deux maisons. Les autorités ont sonné aux portes des habitants ayant reçu l’ordre d’évacuer.
« La plupart des Champholois sont en vacances.
Vingt personnes seulement étaient concernées », indique un officier. Les barrières d’interdiction de circuler ont été posées.
Aucun habitant n’a souhaité assister au spectacle.
Il faut dire que l’attente de l’explosion pouvait durer plus d’une heure.
Les patrouilles pédestres et en véhicules se sont assurées de l’absence d’adultes et d’enfants dans le périmètre.

Les artificiers n’avaient pas grand-chose à faire car tout le travail de protection avait été effectué au mois d’avril.

Lorsqu’ils avaient détecté la bombe, les artificiers avaient creusé en douceur avant d’y apposer des explosifs.
Puis ils avaient recouvert l’obus de sable et enrobé l’ensemble avec un caisson. Enfin, des sacs de sable encadraient le tout.
Il fallait également creuser une tranchée de quatre mètres de profondeur sur une dizaine de mètres de long.
Il s’agissait d’un couloir servant à guider et à absorber l’onde de choc.

Le secret de la bombe a été gardé deux mois

Il ne restait plus qu’à fixer une date pour faire exploser la munition.
Mais les nombreux ponts du mois de mai ont perturbé cette action.
Et aucune date n’a été trouvée en juin. Finalement, la destruction a été programmée le 9 juillet.
« Il a fallu garder le secret pendant tous ces mois-là, car on ne pouvait pas prendre le risque qu’une personne
mal intentionnée vienne sur le site », confie l’un des acteurs du déclenchement.

À 9 heures, le dispositif pyrotechnique était relié entre la bombe et le détonateur.
Et à 9h07, la munition était détruite. Les policiers pensaient repartir pour d’autres missions, mais ont dû rester dans le secteur.
« Certains habitants, peut-être étourdis par la situation, avaient laissé les fenêtres grandes ouvertes.
Nous sommes restés patrouiller afin d’éviter les cambriolages », précise la commandant Vullin.

Thierry Delaunay
thierry.delaunay@centrefrance.com

_________________
.
Se révolter contre la tyrannie, c'est obéir à Dieu.  (Thomas Jefferson)

Wearing of the Grey
Modérateur

Messages : 777
Date d'inscription : 09/01/2013
Localisation : Nord/Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum