Evènement incroyable lors de la visite du président Hollande au 12ème Cuirassiers (base d'Olivet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evènement incroyable lors de la visite du président Hollande au 12ème Cuirassiers (base d'Olivet)

Message  Wearing of the Grey le Mer 16 Jan - 20:26

Bonjour

La honte .... Evil or Very Mad

Véritable insulte à l'armée et à la nation.
Qui a eu cette idée ?
Qui a donné son accord ?
Pour quelle obscure raison inavouée ?
Quels éléments dans nos troupes auraient pu représenter un danger , ou auraient pu tirer ?
et pourquoi si peu d'écho dans les médias français ?

La presse internationale, elle , n'a pas censuré l'acte ; elle relate une anecdote croustillante sur cette visite du 9 janvier




French President Francois Hollande (L) reviews the troops of 12th cuirassiers regiment at the military base of Olivet, central France, before delivering his New Year's greetings to the French armed ...

La presse anglo-saxonne est écroulée de rire green
French Soldiers Disarmed During Hollande Base Visit
When French president Hollande visited a military base last week, the soldiers of the 12th regiment of cuirassiers in Olivet (Loiret), were, curiously, disarmed beforehand.

The firing pins were taken out of their guns. What's Hollande afraid of? Muslims in the ranks, or patriots outraged that he has handed the country over to them? These days, you never know where the next bullet will come from.

Tous les détails dans Marianne:
http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Les-militaires-ont-ete-desarmes-durant-la-visite-de-Francois-Hollande-a-Olivet-actualise_a909.html

=

_________________
.
Se révolter contre la tyrannie, c'est obéir à Dieu.  (Thomas Jefferson)
avatar
Wearing of the Grey
Admin_adjoint

Messages : 973
Date d'inscription : 09/01/2013
Localisation : Nord/Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evènement incroyable lors de la visite du président Hollande au 12ème Cuirassiers (base d'Olivet)

Message  adj_rohan le Mer 16 Jan - 21:30

Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet (actualisé -2)
Les armes individuelles ont été temporairement "démilitarisées". Une mesure exceptionnelle et vexatoire.

Selon nos informations, des mesures exceptionnelles de sécurité ont été prises par l'autorité militaire, à l'occasion de la visite mercredi du chef de l'Etat au 12ème régiment de cuirassiers d'Olivet (Loiret), pour la cérémonie des voeux aux armées. "Les Famas,7.62, 12.7 seront montés sans percuteur; les PA seront montés sans platine" ordonnait une note interne. Cela signifie que les armes des militaires présents sur le site ont été quasiment "démilitarisées" durant le temps de la visite.
Qui a pris cette décision - qui a froissé de nombreux militaires, estimant que le chef des armées mettaient en doute leur loyauté ? La sécurité de la Présidence ou l'armée de terre ?
Le Groupement de sécurité du président de la République (GSPR) a, selon une source bien informée, formulé la "demande habituelle de ne pas avoir de muntions dans les chargeurs"... ce qui est le simple bon sens. Selon cette même source, l'idée de faire "sans les culasses et les percuteurs" serait une "initiative des armées". Il semble qu'il s'agisse d'une initiative locale, au niveau du régiment, dont le chef de corps connait pourtant bien les procédures de l'Elysée, où il a été aide de camp. "C'est ceinture et bretelles" ironise un proche du dossier !

Quoi qu'il en soit, quelqu'un semble avoir fait de l'excès de zèle - car on n'ose croire qu'il s'agisse d'une exigence du niveau politique. Et les militaires ont trouvé cet épisode aussi vexatoire que déplaisant...

Il faut remonter aux débuts du premier septennant de François Mitterrand pour trouver une telle précédure de défiance. Et évidemment durant la guerre d'Algérie, à l'époque du général de Gaulle. C'était alors un tout autre contexte, quand, effectivement, des militaires songeaient à liquider le chef de l'Etat...

Actualisé : Lors d'une rencontre vendredi avec l'Association des journalistes de défense, le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian a confirmé nos informations. Il a expliqué avoir été averti de cette mesure "trois heures après la cérémonie" et y voit "un excès de zèle".
Rédigé par Jean-Dominique Merchet le Jeudi 10 Janvier 2013 à 15:11

_________________
« Faciliter l’accès de tous aux oeuvres, aux savoirs, d’hier et d’aujourd’hui, telle est la première ambition des grands projets. »
François Mitterrand, président de la République française
avatar
adj_rohan

Messages : 76
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 50
Localisation : Cergy

https://www.facebook.com/HMCEL/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum